Fasti Online Home | Switch To Fasti Archaeological Conservation | Survey
logo

Excavation

  • Area B Sud Porta Nocera
  • Pompei
  • Pompeii

    Tools

    Credits

    • The Italian Database is the result of a collaboration between:

      MIBAC (Ministero per i Beni e le Attività Culturali - Direzione Generale per i Beni Archeologici),

      ICCD (Istituto Centrale per il Catalogo e la Documentazione) and

      AIAC (Associazione Internazionale di Archeologia Classica).

    • AIAC_logo logo

    Summary (English)

    • Amorcé en 2014, le nouveau programme d’étude de la nécropole de Porta Nocera a pour première ambition de comprendre et de caractériser les processus de constitution d’un paysage funéraire aux abords de la ville entre la fondation de la colonie et l’éruption de 79, notamment l’implication des autorités publiques dans la planification et la gestion des aires funéraires. Il s’agit ensuite, sur un temps relativement court, quelques générations, de préciser la genèse des différents enclos et structures funéraires (chronologie relative des tombes) et de reconnaître des traditions familiales ou des groupes dans l’aménagement des sépultures et l’exercice des séquences rituelles. Enfin, l’exceptionnel état de conservation des ensembles funéraires permet d’étudier au plus près les trois grandes étapes des rituels de la mort que sont la crémation, la mise au tombeau et la commémoration des défunts. À chacune de ces étapes il est désormais possible d’associer des gestes très précis dont la compilation permettra de proposer une forme d’herméneutique fondée sur la lecture attentive du terrain. Dans ce domaine, le programme comporte une dimension méthodologique forte, autant sur la fouille, dans la mise en place des protocoles d’enregistrement spécifiques destinés à reconnaître les gestes, qu’en laboratoire avec l’étude des restes humains brûlés et du mobilier utilisé dans les séquences rituelles.

      La richesse des faits observés permet d’ores et déjà de proposer des résultats inédits et déterminants sur la structure des rites déployés dans les enclos ainsi que sur l’élaboration et la transmission des coutumes funéraires au sein d’une communauté romaine d’Italie. Comment étaient organisées et transmises les partitions rituelles d’une génération à l’autre, d’une famille à l’autre ? Comment était construite l’altérité collective de la mort à Pompéi ? En quoi les pratiques suivaient-elles la tradition romaine ? Un enregistrement aussi exhaustif que possible de toutes les traces laissées par les Pompéiens lors de leur fréquentation de la nécropole amène désormais à distinguer l’occasionnel de l’intentionnel pour restituer le contenu des pratiques funéraires locales. L’investissement méthodologique et les résultats obtenus justifient pleinement l’organisation d’une formation en archéologie funéraire destinée à des doctorants et professionnels, qui concerne tout autant la fouille des structures funéraires que l’étude spécifique des crémations.

      Lors de la campagne 2017, un stage dirigé par l’un de nous (H.D.) a réuni 8 personnes qui ont pu se former à l’étude des os brûlés à partir des tombes exhumées au cours des précédentes campagnes de fouilles, avec une recherche plus particulièrement orientée vers les liaisons ostéologiques entre différentes unités stratigraphiques et/ou fonctionnelles.

    • William Van Andringa - École française de Rome, Università di Lille 3 e Helsinki Collegium for Advanced Study 
    • Thomas Creissen - Evéha International 
    • Henri Duday - université de Bordeaux 

    Director

    Team

    • Alexandra Boucherie – ULB, Philippe Brunner
    • Aurore Lambert – Evéha
    • Philippe Brunner
    • Sandra Dal Col – Service archéologique de la ville de Lyon
    • Sophie Thorimbert – Archeodunum
    • Alberto Prieto- American Institute for Roman Culture
    • Alexia Lattard - université d’Aix-Marseille
    • Anne-Sophie Vigot – Evéha
    • Anselme Cormier
    • Aude Durand – Université de Lille 3
    • Elsa Dias – Archeodunum
    • Emilie Portat
    • Franck Decanter - Inrap
    • Géraldine Sachau-Carcel - université de Bordeaux
    • Ivan Repetto – ÖAI
    • Jean-Patrick Duchemin – Université de Lille 3
    • Marie-Caroline Charbonnier
    • Marie-Josée Ancel
    • Pascal Neaud
    • Reine-Marie Bérard - École française de Rome
    • Tuija Lind
    • Johannes Laiho
    • Véronique Zech-Matterne – CNRS
    • Adrien Malignas-Université de Montpellier, Francia
    • Antoine Boisson - Université Paul Valéry - Montpellier 3 CNRS
    • Claude Malagoli - UPJV
    • Laudine Robin – Evéha
    • Cécilia Cammas
    • Klaus Freitag – ÖAI
    • Stefan Groh – ÖAI
    • Flore Giraud
    • Alexis Jaubron – ESTP
    • Arnaud Février – ESTP

    Research Body

    • Università di Lille 3
    • École française de Rome
    • Éveha International

    Funding Body

    Images

    • No files have been added yet